Chargement Évènements
Évènement

Visite décoloniale de la ville de Mons

Dates

Date :
26 juin
Heure :
14:00 - 16:00

Lieu

Hôtel de Ville de Mons
Grand Place, 22
Mons, Hainaut 7000 Belgique
+ Google Map

Envie de comprendre, d’interroger notre société sur les rapports de domination existant ?

Dans le cadre de la formation RESET THE SYSTEM, Quinoa, avec le Village du Monde, te propose une visite décoloniale de la ville de Mons, le mercredi 26 juin de 14h à 16h.

En juin 2020, suite à une pétition initiée par des étudiant·e·s, un buste de Léopold II avait été retiré des locaux de l’Université de Mons. Une belle victoire !

Pourtant, bien d’autres traces du passé colonial jalonnent l’espace public de la Ville de Mons, comme dans de nombreuses villes. L’espace public belge est loin d’être neutre : la propagande coloniale se manifeste au détour des bâtiments, noms de rues, monuments ou encore de plaques commémoratives.

Restituer l’histoire de la colonisation belge, déconstruire la propagande coloniale (encore bien présente dans l’inconscient collectif), pour mieux envisager un futur inclusif, tels sont les objectifs de cette visite !

Lors de cette visite, nous serons accompagné·e·s par Christophe Abadjene, qui organise des animations autour de la question coloniale avec le Village du Monde et est membre de la Plateforme Décolonisation de l’Esprit et de l’Espace Public (PADEEP).

 

en pratique et inscription

  • visite ouverte à toustes
  • mercredi 26 juin de 14h à 16h 
  • rdv devant l’Hôtel de Ville (Grand Place 22, 7000 Mons)
  • prix : 5€ en cash pour les personnes qui ne participent pas à RESET 

Village du Monde

L’association le Village du Monde organise des ateliers d’éducation à la citoyenneté mondiale et solidaire à travers des activités créatives et de soutien scolaire à destination des enfants.

L’asbl propose également une visite originale de la ville de Mons sur les traces du passé colonial. Ces visites ont été initiées dans le cadre d’animations autour du film « Caoutchouc rouge, rouge coltan » (visionné dans le cadre de la formation RESET THE SYSTEM) et dans la foulée des mouvements antiracistes et décoloniaux, dénonçant les crimes policiers, rappelant Black Lives Matter et remettant en cause la présence dans l’espace public de monuments à la gloire de colons et d’esclavagistes.