À propos

30 ans d’éducation à la citoyenneté mondiale et solidaire dans un monde d’injustices, de crises, de mutations, de résistances. 30 ans de réflexions, de recherches, de découvertes. 30 ans de décentration et d’ouverture à d’autres cultures. 30 ans de sensibilisation, de formation, de mobilisation. 30 ans de (dé-)construction joyeuse & collective.

Contacts

Siège social : Mundo-b, 26 rue d’Edimbourg, B-1050 Bruxelles. Plan d’accès

Nos bureaux sont ouverts de 9h00 à 17h00 du lundi au vendredi.

Téléphone :+32 2 893 08 70

mail : info(at)quinoa.be

N° d’entreprise : 0445.741.823

N° Compte : ING BE52 3101 0256 9809

Contactez l’un·e de nos permanent·e·s :

 

Pour la petite histoire...

1991-2021 : Quinoa a 30 ans. En 30 ans, Quinoa a évolué à différents niveaux, tant en termes d’orientations politiques et d’orientation stratégique, tout en gardant son identité première qui est une ouverture à l’autre et la recherche d’un monde meilleur.

1990. Une quarantaine de jeunes, de 18 à 25 ans, participent à des chantiers Nord-Sud. Équateur, Brésil, Inde : Iels voyagent dans une perspective d’ouverture à d’autres cultures et d’engagement concret dans des projets solidaires…

Informelle et embryonnaire, la structure et sa formule « chantier » intéressent très vite de nombreuses personnes.

L’asbl Chantiers Jeunes est officiellement créée en 1991. Son objet social ? la sensibilisation du public belge aux problématiques du développement. Comment ? en impliquant les volontaires dans des micro-projets de coopération.

L’association propose aux participant·e·s une préparation et une information, afin d’assurer le bon déroulement des chantiers. Les partenaires Sud sont plus nombreux et sont actifs en Amérique latine, en Afrique, en Asie.

Petit à petit, l’analyse critique des relations « Nord-Sud » se renforce dans les contenus et démarches de l’association. La réflexion sur le système-monde et la part active que chaque citoyen-ne y tient sont au cœur  de la démarche pédagogique.

C’est en 1998 que l’association reçoit l’agrément de l’AGCD (aujourd’hui Direction Générale de la Coopération au Développement). Quinoa devient une ONG d’éducation à la citoyenneté mondiale et solidaire.

La même année, ‘Chantiers Jeunes’ change de nom : Quinoa est née !

D’origine quechua, le nom de l’association fait référence à une plante sacrée des Andes en Amérique latine, la « quinoa ». Frappée d’interdit par les conquistadores, elle ne disparait pourtant pas. Elle symbolise la survie et la résistance des populations locales qui la cultivent.

L’objet social de Quinoa est mis à jour. L’asbl grandit et se professionnalise progressivement. Elle adapte sa structure à la diversification de ses actions et à l’organisation de son mode de fonctionnement.

Quinoa ambitionne alors de sensibiliser la population belge aux innovations et richesses issues des communautés du « Sud », de conscientiser son public aux injustices inhérentes au système mondial, et de renforcer les capacités de tout un chacun à s’engager pour le changement social.

Depuis 2000, l’ONG Quinoa est reconnue comme Organisation de Jeunesse par la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Au fil du temps, Quinoa diversifie ses niveaux d’action. Le processus « chantier », devient « Projet International ». Il met l’accent sur la formation au départ et l’engagement au retour. Le projet dans le « Sud » y garde une place essentielle, en tant qu’opportunité de découvrir d’autres réalités et d’autres modes d’organisation sociale d’une part, et comme espace de rencontre et d’échange avec des acteur-trice-s porteurs de changement social d’autre part.

Quinoa propose d’autres types de processus longs, comme le « projet alternatives locales ».

Parallèlement, les actions en milieux scolaire et associatif demeurent centrales pour Quinoa. Au fil de ses collaborations avec les enseignant·e·s et animateur·trice·s, l’ONG vise à la fois la sensibilisation des jeunes et le renforcement des acteur·trice·s éducatif·ve·s dans la mise en place d’activités d’ECMS.

La vision, les contenus et les méthodologies de Quinoa s’inspirent directement de l’action concrète d’acteur·trice·s de changement social du « Sud » et du « Nord ».

C’est à leur contact que Quinoa se construit, à travers des relations qui s’inscrivent dans le cadre d’une recherche constante de réciprocité et de convivialité.

Les volontaires, les bénévoles, les membres de Quinoa sont au cœur de l’association.

Changer le monde se fait collectivement, en s’inspirant, en débattant, en essayant, en se confrontant, en imaginant, et créant, ensemble, dans une logique d’apprentissage collectif, et d’ouverture aux mondes et imaginaires de chacun.

Structure

En vertu des lois sur les asbl, Quinoa se compose de trois organes institutionnels : une assemblée générale, un conseil d’administration et une équipe de permanent·e·s. En sus des organes institutionnels, Quinoa mène ses actions à bien grâce à l’implication de très nombreux·ses bénévoles.

Quinoa essaie d’être la plus cohérente possible avec ses valeurs et met en place une Politique d’integrité. Consultez également les codes de conduite relatifs à chaque organe ci-dessous. Si, toutefois, vous estimez avoir été victime ou témoin d’un comportement ou d’un propos inadéquat provenant de la part d’un.e bénévole ou d’un.e membre de l’équipe permanente, veuillez envoyer un mail à l’adresse integrite(@)quinoa.be

L’Assemblée Générale (AG)

L’AG, composée des membres effectifs de l’association, est le pouvoir souverain. Elle se réunit au moins une fois par an.

Vous trouverez ici les procès verbaux des dernières Assemblées Générales de Quinoa.

code de conduite

L’organe d’administration (OA)

Le CA compte actuellement 10 membres, toutes et tous élu·e·s par l’AG pour une durée de 3 ans. Il est responsable de la gestion de l’association. Ses administratrices actuelles : Tatiana Stellian ; Amélie Francq ; Roxane Septier ; Anne-Catherine Remacle ;  Margot Bertin ; Hélène Spiridon ; Marie Raida ; Laura Isbendjian ; Arnaud Van Dam ; Louis Masure

 code de conduite ici

L’équipe permanente

L’équipe compte 11 personnes et est responsable de la coordination des actions visant à réaliser l’objet social de Quinoa.

Contacter un·e permanent·e de Quinoa.

Coordination : Hélène Debaisieux

code de conduite ici.

Statuts, ROI et nouvelle loi sur les asbl :

Consulter les statuts de Quinoa publiés au Moniteur

Consulter le règlement d’ordre intérieur de Quinoa

Consulter la nouvelle loi sur le volontariat

 

Rapports d'activités et rapports financiers

  • Consultez nos rapports d’activités via ce lien
  • Rapport 2021 ci dessous :

Partenaires

…Nous collaborons également avec : La ferme Jambjoule ;  La ferme Larock ; La ferme Dôrlou ;  Cense Equi’voc ;  La ferme du Hayon ; la ferme des Sureaux ;  la ferme Ansay ; la ferme de Vévy-Wéron ; la ferme Fourmanoy ; la ferme Chèvre-Feuille ; la ferme Roland de Raeve ; la ferme du château d’Hambraine ; la ferme d’Ariane Charrière ; la ferme Chèvrerie de la Croix de La Grise ; la ferme Chèvrerie du Moulin ; la ferme de Grange ; la ferme du Marronnier ; la ferme au Coquelicot ; la ferme du Moulin.

 

Réseaux

Quinoa est membre et/ou coopérateur des réseaux suivants :

Coopération au développement :

ACODEV : Fédération des ONG de coopération au développement.

CNCD : Centre national de coopération au développement

Secteur de la jeunesse :

Relie-f : Fédération pluraliste et alternative qui relie les Organisations de jeunesse.

FESOJ : Fédération des employeurs des secteurs des organisations de jeunesse et du tourisme social

Démocratie, droits humains :

CNAPD : Coordination nationale d’action pour la paix et la démocratie

Stop the Killings : Campagne pour les droits humains créée et menée par des syndicats et des organisations non gouvernementales

Agriculture :

Agroecology in Action : Rassembler, soutenir, multiplier les dynamiques et projets d’agroécologie et d’alimentation solidaire en Belgique.

Brigades d’actions paysannes : réseau citoyen d’appui à l’agriculture paysanne et au mouvement pour la souveraineté alimentaire.

Ferme du Hayon : (Quinoa en est membre et coopérateur)

RABAD : Réseau des acteurs bruxellois pour une alimentation durable

RéSAP : Réseau de soutien à l’agriculture paysanne

Terre-en-vue : (Quinoa en est coopérateur) Mouvement rassemblant citoyen·ne·s, organisations et acteurs publics ayant pour mission de faciliter l’accès à la terre en Belgique.

FIAN : pour le développement des Brigades d’Actions paysannes

Développement durable, justice environnementale :

Réseau-Idée : Information et diffusion en éducation à l’environnement

Mundo-B : (Quinoa en est membre et coopérateur) Maison du développement durable

New B : (Quinoa en est coopérateur) Coopérative belge travaillant à la construction d’une banque éthique et durable.

Quinoa participe à différents groupes de travail : monde scolaire, justice migratoire et justice climatique, inégalités mondiales, genre…

Quinoa soutient, de par les actions et les mobilisations auxquelles ses permanent-e-s et ses membres participent : Collecti·e·f 8 Maars, le Monde selon les Femmes, le Réseau ADES , Coalition Climat, Le Musée du Capitalisme, Black Lives Matter

Offre de stage/emploi

Offres d’emploi

Pas d’offre actuellement

Offres de stage

-Pour les stages en communication et en sensibilisation, les candidatures sont ouvertes pour la période de janvier à mai 2022. Envoyez vos CV et lettre de motivation à Hélène Baquet

Stage 1 : communication & évènements

Tâches : appui à la co-organisation des ciné-débats et autres évènements grand public / soutien à la publication/promotion/diffusion réseaux sociaux (FB et Instagram) ; création graphique ; actualisation du site internet ; soutien diffusion mobilisation online ; soutien à la gestion du centre de doc.

Profil recherché : une certaine autonomie, une bonne organisation une bonne plume, idéalement des compétences graphiques ainsi qu’une aisance dans la gestion des réseaux sont des atouts !

Stage 2 : infographie, webdeveloppement et animation 3D

Tâches : soutien au développement d’un outil pédagogique en ligne

Profil recherché : une certaine autonomie, une bonne organisation, la connaissance de genially est un plus !

 

 

Personne n’éduque autrui, personne ne s’éduque seul, les hommes s’éduquent ensemble par l’intermédiaire du monde

Paolo Freire

L’éducation à la citoyenneté mondiale et solidaire est souvent considérée comme aux frontières de l’éducation permanente, de l’éducation populaire et de l’éducation interculturelle. Il existe autant de définitions de l’éducation à la citoyenneté mondiale et solidaire qu’il y a de visions des deux notions complexes d’éducation et de citoyenneté !

C'est quoi l'ECMS ?

L’éducation à la citoyenneté mondiale et solidaire est avant tout un processus éducatif qui vise à proposer une analyse et une réflexion critique sur les mécanismes qui régissent les relations Nord-Sud. Au-delà de ses missions de sensibilisation et d’information, elle entend encourager tout un chacun à changer de valeurs et de comportements, à réfléchir aux conséquences des actes posés quotidiennement, afin de parvenir à une juste distribution du pouvoir et des ressources à travers le monde.

Origines & sources d'inspirations

L’éducation populaire

Née dans les années 60′ en Amérique latine sur l’initiative notamment du Brésilien Paolo Freire, l’éducation populaire propose un modèle éducatif alternatif à l’éducation formelle. Selon le célèbre pédagogue, l’objectif principal de l’éducation est la ’prise de conscience par l’individu de la réalité et de sa capacité à exercer sa propre volonté sur celle-ci, pour la modifier, l’adapter, l’améliorer’. Prendre en considération les besoins des groupes marginalisés, analphabètes ou appauvris comme point de départ de leur apprentissage. C’est la ’pédagogie comme pratique de la liberté’.

L’éducation permanente

L’éducation permanente a pour but de donner les moyens et les outils de se placer comme actrice et acteur central·e dans la gestion du projet de sa société et d’en comprendre les mécanismes.

L’éducation à l’interculturalité

Face aux visions occidentalocentrée, l’éducation à l’interculturalité suppose un dialogue basé sur le respect et l’égalité entre les peuples, en toute dignité. Il s’agit de considérer toute culture comme légitime et égale à n’importe quelle autre. Cette thèse va à l’encontre de celle défendue notamment par Samuel Huntington, dans son célèbre et très controversé ’Choc des civilisations’…

Public

Contrairement à de nombreux domaines de la coopération qui ont pour public les populations défavorisées des pays du ’Sud’, l’éducation à la citoyenneté mondiale et solidaire vise en priorité les populations du ‘Nord’ dans une perspective de réflexion sur le modèle de société occidental. Selon l’ONG Iteco, l’éducation à la citoyenneté mondiale et solidaire serait ’une autre façon de coopérer’.

Face à un monde inégalitaire, tant au niveau de l’accès aux ressources que de la répartition du pouvoir, face à une logique basée sur la conviction du bien fondé de la croissance économique comme réponse à ces inégalités, Quinoa s’efforce de contribuer à l’émergence de projets de sociétés respectueux des diversités culturelles, sociales et environnementales, fondés sur les valeurs de solidarité, d’équité, de réciprocité et de convivialité, et dans lesquels l’économie retrouve sa place au service de la vie humaine et non plus comme fin en soi.

Nos valeurs

Le respect, pour reconnaître l’autre, dans sa différence, son potentiel et son intégrité ;

La diversité comme condition première de la vie, de sa prolongation et de sa qualité. C’est au contact des autres que les espèces vivantes et les entités culturelles survivent et s’enrichissent ;

La solidarité pour nourrir des relations assumant une communauté de destin et une volonté de chercher ensemble des solutions et des alternatives ;

La réciprocité, visant à apprendre de et avec l’autre, à partager, ainsi qu’à construire ensemble un projet commun, dans lequel chacun-e se nourrit de l’autre et de ses expériences ;

L’équité, entendue comme recherche de justice, mais aussi une juste répartition des richesses, un juste accès aux ressources et un juste équilibrage des pouvoirs, tant entre les populations qu’entre les individus ;

La convivialité, pour repersonnaliser les relations humaines, réinvestir dans le lien social ;

L’ouverture à la différence, aux richesses et potentialités de l’autre ;

L’humilité, pour reconnaître ses limites ainsi que la qualité et le potentiel d’autres personnes ou collectivités.

Nos objectifs

Les objectifs de Quinoa s’inscrivent dans une perspective d’ éducation à la citoyenneté mondiale et solidaire.

Quinoa se donne pour objectif général d’accompagner les citoyen-ne-s, les jeunes en particulier, vers une meilleure compréhension des enjeux politiques, sociaux, économiques, culturels et environnementaux du monde contemporain afin de renforcer leurs capacités à s’engager durablement, individuellement et collectivement dans des alternatives porteuses de changement social.

Les objectifs spécifiques de l’association consistent à :

  • sensibiliser, informer et conscientiser aux réalités politiques, économiques, sociales et culturelles des différentes populations du monde et à leur complémentarité
  • stimuler, sur les plans individuels et collectifs, des changements de valeurs, d’attitudes et de comportements
  • susciter chez un engagement citoyen et solidaire au quotidien
  • porter un regard critique sur la société occidentale et ouvrir le cadre mental de chacun à d’autres modèles de société

Notre méthodologie

Lecture critique de la notion de développement

Ce concept, historiquement et culturellement ancré, véhicule une vision monolithique, linéaire et néocolonialiste de l’avenir des populations et des cultures. A travers cette critique du développement et, par là, du modèle dominant actuel qu’il sous-tend (lié à une idéologie de croissance économique infinie, du progrès et de la technique), Quinoa propose une lecture des relations entre les cultures et les populations basée sur la réciprocité et la valorisation de la diversité.

La valorisation des alternatives

Pour favoriser la construction d’un regard positif sur le monde et encourager les personnes à s’engager, individuellement ou collectivement, au sein de processus qui visent la transformation sociale.

L’approche systémique

Cette approche vise à englober la totalité des éléments observés et/ou vécus, ainsi que leurs interactions et leurs interdépendances. Elle permet de mieux penser la complexité des enjeux ‘Nord-Sud’ et de sortir radicalement de notre mode de pensée ‘à l’occidentale’.

Elle amène aussi à la conscience de notre place dans le système et par-là induit notre responsabilité pour tout acte posé.

La construction collective des savoirs

Valoriser et mobiliser les acquis, connaissances et expériences des acteurs et actrices du projet (permanent·e·s, administrateur·trice·s et membres de l’asbl, responsables et participant·e·s des projets internationaux, publics des animations, partenaires du Sud et du Nord) comme levier d’analyse, de conscientisation et d’action.

L’éducation est ici envisagée comme un processus politico-pédagogique valorisant les personnes comme sujets transformateurs de la société, dans une démarche globale de démocratisation des relations de pouvoir !

Quelles sont les orientations stratégiques de l’asbl face aux enjeux de transparence, de genre, d’environnement, d’intégrité ? Tant en termes institutionnels que pédagogiques, nous veillons à faire vivre et évoluer ce principes éthiques dans nos pratiques. Lisez ci-dessous nos notes de politique.

Transparence

La transparence pour une organisation est une « démarche vis à vis de ses parties prenantes visant à rendre disponible, facilement accessible et dans les temps, une information pertinente, compréhensible et complète sur ses activités, ses résultats, ses stratégies, ses finances et son mode de fonctionnement interne ». (Définition issue du guide de transparence des fédérations ONG).

Chez Quinoa, la transparence est un impératif éthique, essentiel au fonctionnement de l’association. La transparence permet d’anticiper deux types de risques : la perte de confiance de sa base sociale et la motivation et la stabilité des équipes.

La transparence se décline dans la gestion financière, la gestion d’équipes et la communication.

Quinoa pense sa transparence tant en interne que vis-à-vis de l’extérieur.

Elle est contraignante vis à vis de l’État et des bailleurs de fonds, mais elle est aussi volontaire vis-à-vis des autres parties prenantes de l’association, de façon formalisée dans la plupart des cas.

Lire la politique de Transparence.

Genre

Quinoa intègre une attention sur les inégalités entre hommes et femmes et les relations de pouvoir liées au genre dans son positionnement politique (diagnostic, vision, etc.), dans sa vie institutionnelle et dans ses pratiques pédagogiques.

Dans sa vision, Quinoa identifie clairement la domination et l’exploitation des êtres humains notamment basées sur le «sexe», comme un mécanisme inhérent à un système dominant (capitaliste et patriarcal) ayant comme conséquence une crise systémique (sociale, environnementale, économique, etc.) et l’augmentation des inégalités et injustices.

Au niveau institutionnel, Quinoa suit une politique volontariste liée à l’égalité salariale, à l’organisation interne du travail et la non-discrimination à l’embauche.

Une réflexion sur les relations de pouvoir est menée au sein des équipes.

Enfin, Quinoa veille à faire usage d’une rédaction inclusive (c’est-à-dire qui inclut dans la langue une représentation équitable des femmes, des hommes, des personnes non-binaires) pour ses productions écrites, institutionnelles et pédagogiques.

Au niveau pédagogique, Quinoa n’a aujourd’hui pas vocation d’aborder le genre comme un contenu en tant que tel. Cependant, les inégalités homme-femme sont traitées à différents niveaux.

Au niveau des outils qui reflètent les relations inégalitaires entre les femmes et les hommes ; au niveau du choix des ressources pédagogiques en veillant à ce que la voix des femmes y trouve une place croissante ; au niveau du choix des intervenant-e-s externes en veillant à la parité dans ses intervenant-e-s externes, etc.

Enfin, la question du genre est travaillée dans les relations de partenariat menées entre Quinoa et ses partenaires tant du « Nord » que du « Sud ».

Lire la politique de Genre.

Environnement

L’environnement a une place centrale dans la vie de Quinoa depuis son fondement. Cet enjeu est perçu sous l’angle systémique (entendu comme analyse des interactions entre les différentes parties d’un système) et dans une perspective écologique (entendu comme l’étude de l’interaction des sociétés humaines avec leur environnement)

L’essentiel des options prises par Quinoa dans ce cadre vise donc autant une dimension environnementale que sociale, économique, politique et culturelle.

Au niveau du diagnostic et de la vision, la notion de crise systémique et ses impacts sociaux/économiques et environnementaux est à la base de l’objet social de Quinoa. Le diagnostic identifie clairement l’impasse environnementale comme une des conséquences d’un modèle de société qui exploite les êtres humains et la planète.

Au niveau institutionnel et organisationnel Quinoa vise à être cohérente entre son diagnostic et vision d’une part, et ses pratiques d’autres parts. Le principe pour Quinoa est de consommer le moins possible, et le mieux possible. Notons par exemple par le choix du bâtiment abritant les bureaux (bâtiment labellisé « entreprise éco dynamique », ou le choix de la nourriture utilisée dans ses activités (nourriture végétarienne, bio/paysanne et prioritairement locale et de saison dans le cadre de ses formations), ou encore les optiques prises pour la mobilité de ses équipes et participant-e-s à ses activités,  pour la gestion des consommables et des déchets, etc.

Au niveau pédagogique,  l’environnement est à la fois une thématique transversale mais aussi mobilisée comme voie d’entrée pour les animations/formations en tant que thématique avec laquelle les publics jeunes peuvent facilement faire des liens avec leurs modes de vie.  Notons aussi que tous les outils pédagogiques réalisés par Quinoa intègrent la question de l’environnement de façon spécifique et/ou de façon transversale.

Enfin, notons que les questions environnementales sont travaillées dans les relations de partenariat menées entre Quinoa et ses partenaires tant du « Nord » que du « Sud ».

Note de Politique Environnement.

Intégrité

Quinoa essaie d’être la plus cohérente possible avec ses valeurs et met en place une politique d’intégrité. Chacune de nos structures s’engage à respecter un code de conduite que vous pouvez consulter ici, dans l’onglet ‘structure’. Si, toutefois, vous estimez avoir été victime ou témoin d’un comportement ou d’un propos inadéquat provenant de la part d’un.e bénévole ou d’un.e membre de l’équipe permanente, veuillez envoyer un mail à l’adresse integrite@quinoa.be. Nous traiterons votre courriel avec la plus grande attention. En accord avec le RGPD, vos données seront traitées dans le respect de la confidentialité la plus stricte.