Projets

Bénin · Agriculture durable

Le groupe de bénévoles évolue entre rencontres et immersions dans les communautés agricoles proches de Cotonou.

Le projet est axé sur les ateliers et les échanges autour de la souveraineté alimentaire, la biodiversité et l’agriculture durable, avec les populations rurales mais aussi des acteur·trice·s locaux.

L’esprit du projet est identique à celui qui anime les forums sociaux : le renforcement de communautés géographiquement éloignées mais qui affrontent des enjeux communs !

Quels sont les défis communs et les interdépendances Nord-Sud ? Quelles sont les alternatives portées par chacun ? Quelle stratégie de résistance est mise en place ? Autant de questions abordées par le groupe avec nos partenaires !

La réflexion menée au Bénin par rapport au système d’alimentation, l’autonomie alimentaire et l’économie locale, l’absence de la grande distribution sous forme de supermarché, m’a fait avancer sur cette réflexion-là également : je vais maintenant au marché des producteurs locaux de ma région

Le partenaire local

Actions pour le Développement Durable (ADeD)-ONG voit le jour en tant qu’association en janvier 1999. En travaillant avec ses partenaires sur des thématiques relatives à la souveraineté alimentaire, ADeD-ONG vise à contribuer à l’amélioration des conditions de vie de la population béninoise. L’association s’emploie à créer et à animer un cadre d’échanges et d’actions concertées entre acteur·ice·s soucieux·ses du développement intégral de l’humain et de son environnement.

Ses objectifs :

  • Contribuer à la protection de l’environnement et à la préservation de la biodiversité et des écosystèmes ;
  • Promouvoir  les valeurs, connaissances, techniques et technologies locales ;
  • La recherche participative avec les éleveur·euse·s et les paysan·ne·s pour dégager des solutions et des moyens susceptibles d’améliorer leurs conditions de vie tout en  préservant les pratiques culturelles, l’environnement et la richesse des écosystèmes ;
  • Lutter pour la justice et le respect de la dignité et des droits humains ;
  • Promouvoir la coopération entre institutions, structures nationales, régionales et internationales.

Ce qu'apporte le projet

  • Aux participant·e·s : le renforcement des connaissances sur la mondialisation et le développement, les organisations internationales, les relations interculturelles, la coopération… / une compréhension approfondie des liens entre réalités locales et enjeux globaux, entre réalités du « Nord » et réalités du « Sud » / la découverte et la participation à des dynamiques sociales alternatives concrètes / de meilleures connaissances sur la société civile au Bénin, sur l’agriculture durable, l’agroécologie, les mouvements citoyens liés aux enjeux de la souveraineté alimentaire…
  • à l’ADeD et aux communautés d’accueil : une expérience hors du commun pour des communautés isolées, la création d’une dynamique collective, un échange culturel, une valorisation de leurs combats, une visibilité des enjeux et des difficultés vécues par la communauté d’accueil, un soutien à un micro-projet communautaire….

Pour toutes et tous : une nouvelle forme de solidarité internationale, permettant de déconstruire les stéréotypes respectifs !

L'immersion · en pratique

  • Répartition du temps de séjour (à titre indicatif) : 2 semaines en milieu rural à Djougou en immersion aux côtés d’agriculteurs paysans ; 3-4 jours en milieu urbain à Cotonou avec différents partenaires ;
  • Conditions de vie du groupe : les volontaires Quinoa sont logé·e·s dans des bâtiments communautaires et accueilli·e·s dans les familles des communautés en zone rurale ;
  • Encadrement : une personne de l’équipe d’ADED est chargée de l’encadrement pédagogique, du lien avec la communauté et le groupe belge, ainsi que de la réalisation du projet ;
  • Transports : bus locaux et taxis collectifs

Conditions de participation à un projet

  • Pour les groupes pré-constitués : scolaire, mouvements de jeunesse… Voir les conditions spécifiques
  • En individuel : ce projet est ouvert à toute personne âgée de minimum 21 ans dans l’année.

Il est nécessaire de résider en Belgique pour s’engager dans un projet, et ce pour des raisons pratiques de participation aux activités de formation.

Le projet international propose à toute personne de s’impliquer bénévolement dans des actions solidaires mises en place par des associations partenaires de Quinoa, en Amérique latine, en Afrique et en Asie. Il comprend trois étapes, obligatoires :

  1. une phase préparatoire : rencontres, réunions, 1 w-e de formations, ateliers, 1 w-e de chantier local, récolte de fonds… -de février à juin ;
  2. l’immersion -3 semaines en juillet/août ;
  3. un partage d’expériences en fin de projet – 1 week-end fin septembre

Il s’agit d’un processus collectif : les départs se font en groupe de 6 à 12 participant·e·s, encadré·e·s par 2 responsables de projet.

>> Toutes les infos générales sur les projets internationaux de Quinoa : inscription, coût, agenda, étapes, objectifs pédagogiques…

Contact · pré-inscription

…Envie d’en savoir plus, d’être tenu·e au courant des prochaines soirées d’infos, des rencontres de groupe, des dates d’inscription ? pré-inscris-toi (sans engagement) !

Soutenir notre partenaire local !