Projets pour les groupes pré-constitués

Quinoa propose son processus de projet international à destination des groupes pré-constitués : scolaire, mouvements de jeunesse, maison de jeunes… ou tout autre groupe et collectif désireux de s’engager dans une expérience pédagogique et citoyenne de solidarité internationale.

Comme pour les projets ‘classiques’, le processus comprend des formations pré-départ (obligatoires) une immersion dans un pays du sud dans des communautés liées à notre partenaire local sur place et un débriefing au retour. Le programme pédagogique, la durée et la destination de l’immersion sont co-construits, ensemble, avec les besoins et envies du groupe !

 

 

J’ai appris à prendre du recul et à ne pas directement réagir car les visions du monde sont différentes en fonction des gens et des cultures

Ysaline · Unité Mercator

Pour qui ?

  • Les participant·e·s ont minimum 16 ans au moment du projet ;
  • Tout type de groupe, constitué de minimum 8 et de maximum 14 personnes ;
  • Il est nécessaire de résider en Belgique ;
  • Pour les projets non-francophones (Inde, Népal), il est nécessaire que tout le groupe se débrouille en anglais

Formations pré-départ

  • Avant le projet : 2 journées complètes + l’équivalent d’une journée à déterminer
    selon les besoins du groupe.
  • Après le projet : 1 journée minimum de debriefing.

Les modules de formations abordent les relations Nord-Sud, la rencontre interculturelle, la citoyenneté active. Les techniques d’animation sont axées sur le partage d’expérience, le débat, le jeu

Voir les formations en détails

L'accompagnement

  • Pour les mouvements de jeunesse :
    Deux animateurs·rice·s du groupe suivent la formation « Responsable de projet », soit 1 samedi à Bruxelles en janvier ET un week-end résidentiel (programmé entre mars et mai).

  • Pour les groupes scolaires :
    un.e enseignant·e suit la formation « Responsable de projet» : 1 samedi à Bruxelles en février ET un week-end résidentiel (programmé entre mars et mai)
    -un·e permanent·e Quinoa accompagne le projet sur place.
  • Pour tout autre type de groupe :
    Contactez-nous !

 

L'immersion

  • Durée : minimum 2 semaines complètes et maximum 4 semaines, de février à
    mai ou en été -de préférence en août ;
  • Destinations 2022 :
    Bénin : savoirs et savoir-faire autour de la souveraineté alimentaire et de l’agriculture durable ;
    Sénégal : valorisation des savoirs-faire locaux/paysans, souveraineté alimentaire, genre, sensibilisation à l’environnement et à la mondialisation ;

Financement

  • Pris en charge par le groupe :
    – Frais logistiques des formations : nourriture, transport, salles si les formations sont organisées
    en dehors de chez Quinoa ;
    – Voyage : transport aérien (billet d’avion, visa, etc.) + séjour (logement, nourriture, déplacements locaux, etc.) + frais de voyage du-de la responsable Quinoa (si nécessaire)
    Frais d’encadrement et soutien au partenaire local :
    >Pour un projet de 2 semaines : 1350 € (par groupe)
    >Pour un projet de 4 semaines : 2700 € (par groupe)
  • Pris en charge par Quinoa :
    tous les coûts de personnel liés à la préparation, à la formation et au suivi.

Qu'apporte un tel projet ?

  • Aux participant·e·s : Le renforcement des connaissances sur la mondialisation et le développement, les organisations internationales, les relations interculturelles, le monde de la coopération internationale et de ses acteurs ; Une compréhension approfondie des liens entre réalités locales et enjeux globaux, entre réalités du « Nord » et réalités du « Sud » ; La découverte et la participation à des dynamiques sociales alternatives concrètes portées par des acteurs du « Sud » et du « Nord » ; Des capacités d’interaction dans un contexte multiculturel ; Une ouverture aux modèles socioculturels sénégalais et béninois ; De meilleures connaissances sur la société civile, sur les luttes portées par les communautés locales, les enjeux environnementaux et culturels ainsi que sur la souveraineté alimentaire (Sénégal), le fonctionnement du microcrédit comme moyen de développement économique local et sur la mobilisation citoyenne (Bénin).
  • Aux partenaires locaux & aux communautés d’accueil : Une expérience hors du commun pour des communautés isolées, la création d’une dynamique collective au sein de la communauté, un échange culturel, une valorisation de leurs combats, une visibilité des enjeux et des difficultés vécus par la communauté d’accueil, un soutien à la constitution de cette association.

à toustes, une nouvelle forme de solidarité internationale permettant de déconstruire les stéréotypes respectifs.

Contexte sanitaire

à venir

L’importance de prendre conscience de notre cadre culturel pour pouvoir mieux en sortir et être ouvert à l’échange

Future sage-femme Parnasse Isei

Cela m’a permis de développer davantage ma prise de conscience et mon impact en tant que citoyenne du monde