Projets

Projet Alternatives Locales

Nos modes de production, de distribution et de consommation sont directement en lien avec le mal-développement, la perte de la biodiversité et le réchauffement de notre planète.

Le Projet Alternatives Locales accompagne toute personne désireuse de transformer sa relation à l’alimentation dans une perspective de changement social !

Réinventer notre alimentation, en renouant avec la terre et le monde paysan, permet à chacun·e d’avoir un impact positif et concret sur ce monde en crise ! Le Projet Alternatives Locales t’accompagne dans cette transition en présentant des alternatives de consommation écologiquement responsables et socialement justes. Il propose des pistes d’actions citoyennes accessibles pour promouvoir la souveraineté alimentaire tant au Nord qu’au Sud.

De mai à octobre, accessible à toustes à partir de 18 ans, le projet alternatives locales comprend :

des modules de formation théoriques pour mieux comprendre les enjeux de la mondialisation. Lors de ces sessions, différent·e·s acteur·trice·s du monde agricole et associatif interviennent en prenant l’alimentation comme porte d’entrée mais aussi comme moyen d’action ;

des modules d’immersions pratiques au cœur de projets alternatifs locaux. Potagers collectifs, fermes alternatives et ateliers culinaires offrent un aperçu des dynamiques sociales mises en place pour rendre notre modèle de développement plus juste, solidaire et soutenable ;

1 journée d’action collective et conviviale en faveur de la souveraineté alimentaire ;

 

 

La formation PAL a crée le déclic, le déclencheur que je cherchais et auquel mon parcours, mes réflexions, mes recherches m’avaient amenés. La semaine d’immersion à la ferme a été décisive dans mon processus de décision et de mise en route de ma reconversion professionnelle.

Une participante

Le projet en détails :

MODULES DE FORMATION · Mai >Septembre

Journées de rencontres avec des acteur·trice·s de la société civile et d’échanges collectifs des savoirs

Thématiques : La place de la consommation dans notre société ; les impacts de notre système de consommation dans les domaines sociaux, écologiques et des inégalités entre le Nord et le Sud ; les alternatives au système agro-industriel ; ma place et mon rôle dans la société agro-industrielle

  • JOUR 1 Consommation et interdépendances : les liens entre notre consommation et la crise systémique avec le Jeu de la Ficelle comme outil pédagogique. Les alternatives à notre système de consommation. Nos freins et nos moteurs d’engagements.
  • JOUR 2 Visites d’alternatives : à  la rencontre d’acteurs et d’actrices porteurs et porteuses d’initiatives alimentaires au modèle alternatif.
  • JOUR 3 La souveraineté alimentaire : Les enjeux Nord-Sud liés à la libéralisation du commerce agricole avec le jeu Navatane comme outil pédagogique.
  • JOUR 4 Alternatives locales pour changement global : Au travers du jeu pédagogique POTENTIA, interrogeons la pertinence, les forces et faiblesses des alternatives locales pour la souveraineté alimentaire. En quoi un potager collectif ou un groupement d’achat contribue-t-il à changer le monde ? Vaut-il mieux changer notre modèle alimentaire en créant des alternatives citoyennes ou en faisant campagne pour changer les politiques publiques ? Et comment articuler ces différentes logiques de transformation sociale ?

MODULE D’IMMERSION · Juillet > septembre

Étapes de rencontres, de découvertes interactives et de volontariat autour de l’agriculture paysanne et biologique

  • ÉTAPE 1 : week-end d’ateliers pratiques avec l’asbl Début des Haricots. Les participant·e·s découvrent les initiatives et alternatives urbaines en matière de consommation et de production locale.
  • ÉTAPE 2 : immersion d’une semaine en milieu rural dans une ferme alternative en Wallonie.
    ÉTAPE 3 : week-end d’initiation aux savoir-faire culinaires avec l’asbl Rencontre des Continents. Un cours de cuisine écologique et de réflexions sur l’environnement, la planète, les peuples du Sud… une approche culinaire originale pour se réapproprier concrètement les informations emmagasinées depuis le début du projet !

L'APRES-PROJET · Octobre

journée de solidarité avec les dynamiques de résistances et d’alternatives locales en faveur de la souveraineté alimentaire

Une journée entre les mains des volontaires qui s’organisent collectivement pour apporter leur soutien à une dynamique collective de résistance ou à une initiative citoyenne alternative : journée de travail collectif dans une ferme urbaine ; une action directe pour la souveraineté alimentaire ; une bourse d’échanges de semences, un stand de burgers végétariens pour soutenir un marché fermier… Le champ des possibles est fertile !

En pratique :

Conditions

  • Avoir au moins 18 ans dans l’année. Pas de limite d’âge ;
  • S’engager à être présent·e à tous les modules ;
  • Résider en Belgique ;
  • Être prêt·e à s’impliquer dans une dynamique collective de 12 à 20 personnes ;

Lien vers le formulaire d’inscription

Durée totale

  • 4 journées de formation
  • 10 jours d’immersion
  • 1 journée de solidarité

 

Logement

  • Module immersion ferme : les nuits se font dans une étable ou sous tente/à la belle étoile. Repas cuisinés par les participant·e·s avec les produits de la ferme ;
  • Module Début des Haricots : nuit sous tente ;
  • Prévoir tente, sac de couchage, matelas.

Coût

215 euros couvrant :

  • Les frais d’inscription et de formation : encadrement logistique et pédagogique de Quinoa et des partenaires, et supports pédagogiques ;
  • Les frais relatifs à la phase d’immersion : nourriture et logement lors des 10 jours d’immersions, encadrement logistique et pédagogique de Quinoa et ses partenaires ;Le coût ne comprend pas les lunchs lors des journées de formation
    Le montant ne doit pas être un frein ! possibilité d’échelonnement du paiement et de demande de bourse

Assurance

L’asbl Quinoa contracte pour tous ses volontaires/participant·e·s une assurance « responsabilité civile exploitation et professionnelle ». Quinoa se dégage expressément de toute responsabilité pour tout dommage volontaire que des volontaires/participant·e·s se causeraient les un·e·s aux autres ou qu’iels causeraient à des tiers.

S'inscrire

pas de projet en 2022 !